DIY huile de massage au lierre grimpant

En ce moment, j’ai envie de parler « slow cosmétique ». Je n’ai pas inventé ce terme, d’ailleurs je ne sais pas qui l’a vraiment fait. Mais il désigne une cosmétique naturelle (vraiment naturelle…), écologique, économique et « hypotoxique ». Mieux, elle désigne un art de vivre et de consommer respectueux de la planète et de votre corps (et de votre porte-feuille).

Je vous suggère d’ailleurs le site lessentieldejulien.com de Julien Kaibeck, expert en la matière, auteur du livre Adoptez la Slow Cosmétique, ainsi que sa géniale chaîne Youtube.

Et je vous promets, vivre slow, c’est facile. Je vis « slow » depuis quelques années maintenant, et composer mes propres cosmétiques est un véritable plaisir, surtout lorsque l’on est atteint du virus créatif.

Souvenez-vous, il y a quelques temps, je vous proposais une recette de gommage au marc de café que plus slow tu peux pas faire.

Eh bien c’est dans cet esprit que je vous propose aujourd’hui d’apprendre à concocter une huile de massage (anti-cellulite, toujours) à base de lierre grimpant, fraîchement ramassé par vos petites mains, oui madame. Il s’agit du lierre commun vert foncé que l’on trouve absolument PARTOUT (pas d’excuse si vous habitez en plein centre de Paris) et en toute saison. Une aubaine.

macerat de lierre grimpant couv

Ingrédients

– Feuilles de lierre (assez pour remplir un bocal)
– De l’huile de pépin de raisin (ou une autre)
– FACULTATIF Une/des huile(s) essentielle(s)

Matériel

– Un flacon cosmétique vide
– Un bocal
– Une passoire/un filtre/ un chinois
– Un entonnoir

macerat de lierre grimpant 01

macerat de lierre grimpant 02Premièrement, découpez les feuilles préalablement essuyées (pas de nettoyage à l’eau, car elle ferait partir la saponine des feuilles, or c’est justement l’actif qui nous intéresse) en petit morceaux et les placer dans le bocal.

macerat de lierre grimpant 03Recouvrir d’huile de pépin de raisin

A parti de maintenant, 2 méthodes.

– La macération à froid : refermez le bocal et laissez macérer les feuilles pendant 4 semaines dans un endroit lumineux et tiède (un rebord de fenêtre en été c’est parfait), en remuant quotidiennement.
– La macération à chaud : faites macérer pendant deux heures dans un bain-marie.

Vu la saison et vu ma patience, je préfère la méthode à chaud. De plus, la préparation sera ainsi plus concentrée en actifs. Placez donc votre bocal dans un bain-marie et ne touchez à rien pendant 2h (si ce n’est rajouter de l’eau dans le bain-marie, parce qu’en deux heure elle s’évapore).

macerat de lierre grimpant 04

Voilà un beau macérât. Laissez refroidir.

macerat de lierre grimpant 05

Filtrez et mettez en flacon. Rajoutez éventuellement des huiles essentielles et mélangez-bien.
C’est terminé !

Voilà une huile de massage drainante et anti-capitons pour chouchouter vos cuissots, qui ne vous a presque rien coûté et qui ne contient ni pétrole ni larmes de lapins vivisectés.
A utiliser une à deux fois par jour, en complément d’une alimentation équilibrée et de la pratique d’une activité physique bien entendu.

Point « huile de pépin de raisin » :  je recommande d’utiliser cette huile car en plus d’être facile à trouver en grande distribution, il s’agit d’une huile sèche, qui pénètre facilement. Il s’agit donc d’un support pour huile de massage de choix.  Malgré tout, n’importe quelle huile végétale (cosmétique ou alimentaire) peut faire l’affaire.

Avertissement : Le lierre grimpant contient de l’émétine, une substance susceptible de provoquer des contractions de l’utérus. Il est donc fortement déconseillé d’utiliser des produits à base de lierre grimpant pendant la grossesse et l’allaitement.

Tremplin des créateurs

Publicités

8 réflexions sur “DIY huile de massage au lierre grimpant

  1. Merci, je vais aller me coucher avec une image de satan en string dans la tête.
    Trop sympa Mel =P

    sinon, si on parle de saponine le quinoa en est enrobé à l’état cru..tu penses qu’un gommage au quinoa trempé ça l’ferait (ou pas, hein, je ne fais qu’imaginer)

    • Tiens, je n’en étais pas sûre mais je m’en doutais, car quand je rince du quinoa cru, ça mousse ! Du coup tu confirmes 🙂
      Oui, c’est sûrement possible de faire ça. Après l’avantage d’une huile c’est qu’elle pénètre, donc je pense qu’elle donnerait de meilleurs résultats (sur le long terme) qu’un gommage superficiel. Mais appliquer l’huile de lierre après un gommage au quinoa, ça pourrait faire combo gagnant, faut voir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s